« Qu’il était sanglant mon Parti socialiste chartrain… » (2)

Acte 2 : l’erreur de casting

1995 : Georges Lemoine rempile pour son quatrième mandat consécutif de maire. Le mandat  de trop. Car, depuis 1993, la situation financière de la ville est gravement détériorée à cause d’un laxisme impardonnable. L’étendue des dégâts, notamment l’endettement considérable, est révélée publiquement en septembre 1996 par un rapport de la Chambre régionale des comptes.

Laurent Rabaté, nouvel adjoint aux finances, est chargé de réaliser le plan d’austérité drastique. Bordelais d’origine, Rabaté  a débarqué à Chartres une décennie plus tôt comme stagiaire de l’ENA. Ce magistrat de la Cour des comptes, agrégé de russe, fan de Bruce Springsteen (ce qui le classe définitivement dans la catégorie des gens de qualité) a le charisme de Buster Keaton. Pour autant, il est un remarquable technicien maîtrisant ses dossiers municipaux.

A l’entame du mandat précédent (1989-1995), Lemoine a fait miroiter à son adjoint aux travaux la place de dauphin. Mais au moment où le scandale financier éclate au grand jour, Rabaté a le malheur de piquer une grosse colère contre son mentor. Ce dernier ne lui pardonnera jamais.

En 1998, une nouvelle fois touché par le cumul des mandats, Lemoine échange son poste de maire avec celui de son 1er adjoint Jean-Louis Guillain. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à tirer les ficelles.

A l’automne 1999, il provoque la stupeur chez bon nombre de militants socialistes en désignant Pascal Ory comme son héritier pour l’élection municipale de 2001. L’adjoint à la culture de l’époque a beau être un éminent historien universitaire, la greffe ne prend pas avec l’électorat de gauche chartrain. De surcroît, inspiré par Lemoine, Ory commet la double erreur de maintenir Rabaté sur la touche et de refuser de travailler avec l’association rénovatrice et alternative Energies Citoyennes.

Ajoutez l’usure et l’inertie du pouvoir municipal, vous obtenez tous les ingrédients pour fabriquer la défaite de mars 2001. A suivre l’acte 3 : Vallet double Santerre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s