« Qu’il était sanglant mon Parti socialiste chartrain… » (3)

Acte 3 : Vallet double Santerre.

2001 : Françoise Vallet, catégorie « société civile » sur la liste Ory, entre au conseil municipal à la faveur de la démission anticipée de la lemoiniste Maryse Chériot. Cette ancienne professeur d’allemand (comme Lemoine) profite de l’effacement de Pascal Ory et du manque de cohésion de l’opposition municipale pour tisser sa toile, notamment en se hissant à la présidence de l’association Réagir pour Chartres.

En 2002, lors d’une opération Portes Ouvertes organisée par le PS, Vallet se fait littéralement jeter hors du siège socialiste de la rue de la Clouterie par Brigitte Santerre, une obscure apparatchik socialiste proche de Laurent Rabaté et manœuvrée par lui pour prendre le contrôle du PS chartrain après la déconfiture du clan Lemoine. Simplement, Santerre a senti le danger que représente la nouvelle donne Vallet et sa stratégie d’entrisme.

En mars 2004, à la cantonale de Chartres Sud-Ouest, dans un contexte très favorable pour la gauche, Brigitte Santerre conquiert le fauteuil du conseiller général-maire-sénateur UMP Gérard Cornu. Le tremplin idéal pour une candidature à la législative du printemps 2007 dans la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir que le PS réserve à une femme. Egalement pour son coach Rabaté qui rêve de revanche municipale personnelle.

Pendant ce temps, Françoise Vallet travaille dans l’ombre avec ses réseaux. Elle prend sa carte au PS et surfe sur la vague Royal gonflée par les nombreux nouveaux adhérents à 20 euros. Sans le soutien de Laurent Rabaté, débarqué en 2005 de son poste de patron du PS 28 au profit du très influençable Patrick Dubourg, Brigitte Santerre est finalement devancée par sa rivale (31% contre 69%) lors du vote des militants en juin 2006.

Flouée et terriblement aigrie, Santerre rompt avec ses premières amours socialistes et, par esprit de vengeance, entreprend un flirt avec la majorité de droite au conseil général…

A suivre l’acte 4 : les trahisons de Vallet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s