Question pour les candidat(e)s aux quatre élections législatives d’Eure-et-Loir

Le discours de la haine populiste

Quelles seront vos trois priorités législatives en cas d’élection ?

Publicités

20 réflexions sur “Question pour les candidat(e)s aux quatre élections législatives d’Eure-et-Loir

  1. la frimousse dit :

    Harold Huwart a une ambition légitime au regard de son CV, qui est d’intégrer à court ou moyen terme un ministère. Donc, s’il remportait la députation, il laisserait rapidement sa place à Jacky Jaulneau, cumulard patenté. Question : la promesse de Huwart d’être un député à plein temps vaut-elle pour Jaulneau ? Merci de me répondre.

  2. Harold Huwart est candidat dans ma circonscription (3) puis-je avoir son cv complet en ce qui concerne les compétences locales ? Je suis allé sur le blog de monsieur Huwart et je découvre :

    François Huwart :
    Ancien élève de l’Ecole Nationale d’Administration, je suis haut-fonctionnaire au ministère de l’Economie et des finances et maître de conférences à Sciences-Po

    Et je ne comprends donc pas la motivation pour devenir député…Ces fonctions de haut Fonctionnaire ne sont-elles pas suffisantes pour faire avancer la France ?

  3. Laanaya Karim dit :

    Ne retenir que 3 priorités si j’étais élu à l’Assemblée Nationale me paraît quasi impossible tant le chantier de reconstruction est vaste.

    L’entreprise de démolition UMP – Nouveau Centre a complètement ravagé notre pays, et les citoyens(ne)s attendent tellement des parlementaires socialistes et écologistes pour remettre la France en état de marche.

    De fermetures d’entreprises en suppressions de Services publics, accentuant la désertification de nos campagnes, de la suppression de postes dans l’Education Nationale aux déremboursements massifs de médicaments, de la hausse de l’électricité et du gaz à la non revalorisation des minimas sociaux et des pensions retraites (bien que le Président sortant ait augmenté son salaire de 174 % dès le début de son mandat, tout en refusant une revalorisation de 2 % du SMIC).

    La liste est longue et 5 ans ne suffiront peut-être pas à réparer toutes les injustices faites au peuple français.

    Pour autant, dans les 100 premiers jours de mon mandat, je proposerai et contribuerai à faire voter des lois redynamisant les territoires, tant urbains que ruraux, avec notamment :

    la relance de maisons de services publics polyvalents ;
    l’incitation fiscale à l’installation de médecins et autres professionnels de santé ;
    une vraie politique du logement en milieu rural ;
    un complément d’offre de service (crèches et garderies parentales, services de transport à la personne, commerces solidaires de proximité, aide spécifique à l’emploi) ;
    la relocalisation de l’emploi et le développement d’une industrie écologique et innovante, notamment dans le secteur des énergies renouvelables (secteur qui a été volontairement dézingué par l’ancien pouvoir en place).

    Il faut dès maintenant changer la vision du développement économique, de la protection sociale, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des pratiques agricoles, des habitudes énergétiques (transition énergétique).

    Ma seule ambition : être au plus proche de votre quotidien.

    Karim LAANAYA, candidat de la Majorité présidentielle dans la 4ème circonscription (Châteaudun – Auneau).

    • Monsieur Laanaya,

      par esprit d’équité, je me permets de répondre et poser une question :

      votre discours est une belle intention, tout à fait louable, et je suis personnellement tout à fait d’accord avec par exemple la phrase

      Il faut dès maintenant changer la vision du développement économique, de la protection sociale, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, des pratiques agricoles, des habitudes énergétiques (transition énergétique).

      Et j’espère sincèrement que notre nouveau président François Hollande fera voter des lois et lancera des innovations de construction économique afin d’avancer en ce sens

      Par contre, votre critique me semble totalement injuste envers le président sortant Nicolas Sarkozy.
      C’est une caricature, et vous le savez bien, du même niveau que Nicolas Canteloup lorsqu’il désigne le président FH par « Patapouf » ou Laurent Fabius lorsqu’il disait « fraise des bois…à propos de François Hollande » passons

      Si nous voulons changer… changeons d’abord en étant honnêtes intellectuellement. Reconnaissons que le présidant précédent a entamé des réformes indispensables qu’aucun n’avait osées.. (CIR, Retraites, Auto-entreprenariat, participation des salariés aux dividendes, réforme des instituions territoriales). Tout comme nous pouvons reconnaitre des promesses fortes par le président FH.

      J’espère sincèrement que notre président FH poursuivra dans le sens de la modernisation de l’économie, afin de faciliter la vie des entreprises, la création ,la gestion tout en privilégiant le respect de la nature. Attnedons de voir et nous jugerons ensuite.

      Question : pourquoi évoquez-vous votre volonté d’agir seulement pendant vos 100 premiers jours ? Cela m’interpelle…

      Une autre question… Que pensez-vous des candidats investis par la majorité présidentielle dans nos circonscriptions ? J’avais entendu que la volonté de François Hollande était la parité, or sauf erreur de comptage de ma part, ce sont essentiellement des hommes qui sont placés (voire parachutés) par la majorité de présidence. Comment expliquer ceci… qui sincèrement me déçoit.

  4. MPM dit :

    Le dépôt des candidatures aux élections législatives des 10 et 17 juin est clos depuis ce soir 18 heures. 50 candidats ont déposé leur candidature pour quatre sièges dans le département d’Eure-et-Loir. Surprises de dernière minute, Eric Chevée sera le grand absent des ces législatives, et de retour à Dreux après une première expérience en 1997, la présence de Dieudonné M’Bala M’Bala.

    Liste des candidats par circonscription :

    Dans la première circonscription : Marie-José Aubert (LO), Thibaut Brière-Saunier (URP), Antoine Chassaing (La France en Action), Adrien Chevalier (Union pour la France), Adeline El Idrissi (Debout la République), Jean-Pierre Gorges (UMP), Nathalie Grenier (FN), David Lebon (PS), Ingrid Lescarbotte (Forces de Gauche), Mélinée Treppoz (Nouveau Parti Anticapitaliste).

    Dans la deuxième circonscription : Alain Aripa (Union pour la France), Gisèle Boullais (PS), Christine Chassaing (La France en Action), Mireille Dambrun (Debout la République), Jacques Dautrème (Union de la Droite Nationale), Dominique Maillot (POI), Olivier Marleix (UMP), Dieudonné M’Bala M’Bala (sans étiquette), Fatima Mention-Karboubi (Parti radical), Gisèle Quérité (PCF), Typhaine Rahault (Nouveau Parti Anticapitaliste), Mourad Souni (Union des Radicaux, Centristes, Indépendants et Démocrates), Rondro Tsizaza (Le Centre pour la France), Jérôme Van de Putte (FN), Luc Viry (LO).

    Dans la troisième circonscription : Marie-Hélène Avenet-Chevée (Le Centre pour la France), Anne Bitterlin (Mouvement écologiste Indépendant), Mylène Chartrain (PCF), Vincent Chevrollier (LO), Amandine Dalmasso (La France en Action), Laure de La Raudière (UMP), Roland Helie (Union de la Droite Nationale), Harold Huwart (PRG), Vivette Joly (Le Trèfle), Sygrid Dumoncay (nouveau Parti Anticapitaliste), Philippe Loiseau (FN), Eric Marchand (Debout la République), Nicole Mas (POI), Pierre Sabatier (Union pour la France).

    Dans la quatrième circonscription : Anne-Laure Assayag (LO), Christian Baeckeroot (Union de la Droite Nationale), Guylaine Bercher (FN), Dominique Garcia (PCF), Manuel Georget (Nouveau Parti Anticapitaliste), Marc Governatori (La France en action), Karim Laanaya (EELV), Anne-Laure Lucas (Parti Chrétien Démocrate), Catherine Marceaux (Union pour la France), Danielle Rousseau (Debout la République), Philippe Vigier (Nouveau Centre).

    • Bonjour MPM,

      la diversité c’est bien, la multiplicité… je ne sais pas. J’ai honte, mais il m’a été nécessaire de consulter les blogs pour savoir « qui était qui » dans plusieurs cas. Vous vous y retrouvez avec tous ces noms de partis ?

      • Guylaine BERCHER dit :

        Bonsoir,

        Pour ces élections, les mêmes députés nous reviennent en force avec leurs satellites ! Ça arrange Mr VIGIER étant lui-même un satellite de l’UMP financé par l’UMP (le nouveau-centre a touché 800 000 euros de l’UMP).
        Les petits partis qui se présentent sur la 4ème circonscription sont des machines à perdre placées par l’UMP (nouveau centre, Parti Chrétien Démocrate, debout la république, la France en action, l’union de la droite nationale, union pour la France), pour nuire au vrai candidat du peuple, le candidat du rassemblement bleu marine. Quant à la gauche, c’est la même chose, ils présentent un candidat vert (cadeau du PS pour leur soutien à la campagne de François Hollande), ils sont obligés de se rallier à 3 pour faire un candidat (1 PS, 1 vert et 1 PRG), mais aussi l’extrême gauche et lutte ouvrière parachutée de la région parisienne qui ne connaît rien au département, sans oublier le NPA (parti de Mr Besansno). Ceci n’a qu’un seul but : parasiter le 1er tour de la campagne pour empêcher le rassemblement bleu marine d’accéder au 2ème tour, c’est du déjà vécu, on le vit depuis plus de 30 ans. En attendant ce sont les français qui en souffrent.

        Cordialement.
        Guylaine BERCHER
        Candidat Rassemblement bleu marine 4ème circonscription

      • Merci de cette explication Mme Bercher,

        mathématiquement, c’est plausible, toutefois, cela me semble (si ce que vous dites est véritablement exact) une prise de risque qui ressemble à un coup de poker… Ne sachant vérifier cela, j’ajouterai juste un point qui me désole au sujet du mouvement « Bleu Marine » ou plus simplement au sujet des électeurs du Front National.
        Je ne suis pas du tout de votre ligne de pensée ou d’action, mais je m’insurge contre nos élus et les précédent candidats à la présidentielle depuis 1981 : Ils disent systématiquement que les électeurs du FN sont des gens en colère…que c’est un vote de rejet…
        Eh bien, je pense que c’est une erreur de jugement politique et de compréhension de ces électeurs…De nombreux que je connais et avec qui je débats régulièrement sont simplement déçus que la valeur « famille » et la valeur « respect de l’autre », « respect de l’autorité de l’enseignant comme de l’autorité parentale » aient disparu du vocabulaire de nos élus. Ces votants FN qui sont des cadres supérieurs veulent simplement que la France remette clairement à l’honneur des valeurs simples d’éducation, autant dans les foyers familiaux que dans l’éducation. Ces électeurs veulent aussi de la solidarité concrète, ils sont lassés des oppositions mesquines de partis. Dans leru petit village, bien souvent, le maire n’a pas d’étiquette politique et le cosneil municipal comprends des personalités de toutes tendances de pensée…
        Maintenant, Mme Bercher, pouvez-vous répondre à la question des priorités posées initialement ? Avec mes remerciements.

  5. Eh bien, la démocratie est bien vivante, et la liberté de se porter candidat existe tant et si bien qu’on risque de s’y perdre. C’est impressionnant le nombre de candidats et candidates !

  6. Bonjour,

    Merci à la Piqouse d’animer une fois de plus le débat politique de notre département sur Internet!

    Je rejoins Karim pour dire qu’il est impossible de ne présenter que trois priorités pour ces élections législatives. Le bilan de la droite, tant en France que dans notre département, laisse d’importants chantiers ouverts et le redressement concernera tous les aspects de notre économie, démocratie, culture.

    Voici quelles seront mes priorités si les habitants de la troisième circonscription d’Eure et Loir me confient la responsabilité de les représenter à l’Assemblée Nationale:

    Emploi, industrie : favoriser l’emploi en France.

    • Nous réserverons les aides publiques aux entreprises qui investissent et qui embauchent en France ;
    • Nous réformerons la fiscalité des entreprises pour alléger les impôts des PME.
    • Nous obligerons les entreprises qui délocalisent à rembourser les aides publiques dont elles ont bénéficié.
    • Nous réformerons les cotisations sociales pour qu’elles cessent de peser uniquement sur le coût du travail.

    Pouvoir d’achat : améliorer le quotidien des travailleurs et des retraités

    • Nous indexerons le SMIC sur le coût de la vie et de la croissance ;
    • Nous augmenterons de 25% l’allocation de rentrée scolaire dès septembre 2012 et nous revaloriserons les prestations familiales. Nous augmenterons également les revenus de l’épargne et du livret A ;
    • Nous encadrerons les prix de l’énergie (eau, électricité, gaz, fioul) ainsi que les frais bancaires et les prélèvements automatiques.

    Santé, éducation, sécurité : défendre les services publics de proximité là où ils ont été détruits

    • Nous garantirons l’égal accès aux soins de tous et nous rendrons à l’hôpital son statut de service public. Nous créerons des maisons pluridisciplinaires de santé en milieu rural partout où le besoin aura été constaté.
    • Nous rétablirons une sécurité protectrice du peuple et appliquerons la tolérance zéro. Nous recréerons une police de proximité et rétablirons au moins la moitié des postes supprimés dans les zones rurales et les quartiers populaires.

    Agriculture : défendre une PAC menacée par les compromis européens de l’UMP

    • Je défendrai trois objectifs pour la Politique agricole commune : soutenir les productions et les producteurs ; assurer un paiement au juste prix ; parvenir à une agriculture respectueuse de l’environnement. Dans le Perche et le pays Chartrain la nature est une force, c’est le premier outil de travail des agriculteurs.

    Aides aux communes, accès au haut débit : priorité aux zones rurales

    • Nous augmenterons les aides de l’Etat aux communes rurales qui favorisent aujourd’hui exclusivement les centres des grandes agglomérations.
    • Nous développerons l’accès à Internet en zone rurale grâce au grand plan de couverture numérique proposé par François Hollande.

    Retraites, minimum vieillesse, personnes âgées : rétablir une société solidaire

    • Nous négocierons une nouvelle réforme des retraites, plus protectrice pour les femmes et les travailleurs qui ont commencé jeune. Tous les travailleurs ayant cotisé 41 annuités pourront partir à la retraite dès 60 ans.
    • Nous augmenterons progressivement le minimum vieillesse pour aider les petits retraites.
    • Nous créerons une nouvelle branche de la Sécurité sociale pour prendre en charge les dépenses liées à la perte d’autonomie.

    Rémunération des politiques, non-cumul des mandats : pour une République exemplaire

    Ma génération a pour responsabilité de redonner des valeurs et un sens à l’engagement politique au profit de nos concitoyens. Je défendrai la moralisation de la vie publique et de la fonction parlementaire: diminution immédiate de 30% de la rémunération des parlementaires, non-cumul des mandats, lutte accrue contre les conflits d’intérêts.

    Je vous invite à consulter mon blog de campagne: haroldhuwart.fr

    Harold Huwart
    Candidat PS-PRG-EELV dans la 3e circonscription d’Eure-et-Loir

    • Monsieur Huwart,

      je me suis inscrit sur votre blog, pour avoir des réponses à quelques questions, et j’avais laissé un post ici aussi, sans succès jusqu’à présent. Ayant reçu votre tract cette semaine, je complète ma liste de questions :
      Vous aviez affirmé lors du lancement de votre candidature , »Un tiers des bureaux de postes ont été fermés », dans le programme vous rectifiez par « un tiers des bureaux de poste ont été transformés en simples points de contact. Quels sont ceux qui ont réellement fermés et qu’est-ce qu’un « simple point de contact » ? En cherchant, j’ai trouvé un site très intéressant

      http://www.cbanque.com/pratique/agences/la-poste/28/2/

      où l’on découvre village après village les bureaux de postes ouverts dans notre circonscription. Je n’ai pas le sentiment qu’un tiers sont fermés.

      Dans votre tract, vous écrivez aussi :
      Mes fonctions m’ont souvent amené à représenter le gouvernement à l’assemblée nationale… ».
      Quels sont les projets du gouvernement du président Sarkozy que vous avez représentés face aux députés ? Je croyais que c’étaient les ministres qui représentaient le gouvernement à l’assemblée. Je suis donc surpris. Et je vais me replonger dans l’éducation civique, sans doute dormais-je lorsque ce sujet fut abordé en classe..
      Question subsidiaire : quand avez-vous représenté le gouvernement face à nos députés ?

      En espérant obtenir cette fois-ci des réponses…

    • Monsieur Huwart,

      ce matin, dans le débat sur Radio Intensité vous affirmez au sujet polémique de la fermeture des bureaux de poste
      « Mais j’ai toujours parlé de tout le département »..
      Lorsque Mme de la Raudière vous cite les 2 points transformés en points contacts sur les 15 de la circonscription.

      Or, dans votre tract diffusé dans le Perche la semaine dernière, il est écrit par vous-même :
      …1/3 des bureaux de postes de notre circonscription… »

      Les électeurs peuvent vérifier en écoutant le débat en différé sur Intensité dès maintenant et relire votre tract. Ils pourront aussi juger à cette occasion de votre agressivité déplacée.
      Je suis au regret de vous le dire, monsieur Huwart, que ce n’est pas ce que nous attendons des nouvelles générations de politique. Nous attendons de la sérénité, du respect de l’adversaire et de l’honnêteté intellectuelle.

      Sans plus hésiter et avec joie, je voterai pour Mme de la Raudière, c’est une véritable femme d’honneur. Elle le montrait dans ses réunions publiques et l’a démontré ce matin encore.
      Vous ne gagnerez pas en trichant ou en manipulant les informations, monsieur Huwart.

  7. Bonjour monsieur Huwart,

    cela fait beaucoup de promesses électorales, de très belles intentions comme je l’écrivais aussi à Karim.

    Il y en a plusieurs qui m’interpellent, Qu entendez vous par « Une agriculture respectueuse de l’environnement ? » êtes-vous réellement convaincu que les agriculteurs ne respectent pas l’envrionnement ? Pouvez-vous être plus précis ?
    .
    Et pour la sécuité sociale : comment financerez-vous cette nouvelle branche ?
    Ne pensez-vous pas qu’il est plutôt nécessaire de consommer moins de médicaments…avez-vous vu le nombre de médicaments qui sont jetés (ou dans le meilleur des cas rapportés avant la date de peremption..)

    Comment financerez vous les hopitaux publics ?

    En fait, d’une manière générale, je comprends bien les intentions (soit dit en passant, vous faites un copier coller du programme de notre président François Hollande …ce qui est un peu facile, j’espère que vous parlerez plus spontanément dans les réunions publiques) ,

    D’une manière générale, pouvez-vous indiquer point par point dans ce que vous avez écrit ici, le coût pour l’état français, donc le coût pour les actifs et les sociétés privées. (je suis salarié d’une entreprise privée en région parisienne, qui se doit d’être à l’équilibre financier pour vivre, donc ce sujet est pour moi incontournable et j’aimerais vraiment de la précision, point par point.

    Et comme le sujet m’intéresse aussi au plus haut point, lorsque vous écrivez

    le redressement concernera tous les aspects
    de notre économie, démocratie, culture.

    Que voulez-vous dire ? Que signifie dans votre esprit redresser la culture ? Que signifie redresser la démocratie ? Changer de mode de scrutin ? Il me semble que nous avons une belle chance, en France, c’est justement d’avoir une démocratie exemplaire… Pour preuve, les alternances depuis 1981. Je ne comprends donc pas votre intention.

    Merci d’avance,

  8. Guylaine BERCHER dit :

    Bonsoir,

    Contrairement aux autres candidats, qui font un « copier-coller » du programme de leur parti et dérivés (aucune personnalité), je vais parler en mon nom propre : et oui, Marine Le PEN a fait ouverture à d’autres candidats non-adhérents à son parti, des gens du peuple, c’est pour cela que votre tribune me permet de parler en mon nom.
    Mes trois priorités législatives sont les suivantes :
    EDUCATION
    Il est temps de rééduquer nos enfants, et que l’on redonne aux professeurs leur dignité et leur autorité, que l’éducation nationale les soutienne. Installer des règles de respect, de valeurs (levé du Drapeau, tenue correcte…). Pourquoi les cours d’éducation civique ont-ils été supprimés ? Les programmes scolaires changent sans cesse. Nos enfants n’ont plus de repère et ne connaissent même pas ce qu’est le respect.
    A l’époque de nos parents et même la notre, nous avions le respect de nos parents pour commencer et de nos professeurs, ce qui n’existe plus aujourd’hui, comment peut-on respecter les règles de la société quand on ne respecte ni ses propres parents ni les institutions (école, forces de l’ordre, etc.). Pour une réprimande ou une mauvaise note, les élèves se révoltent soutenus par leurs parents, qui vont jusqu’à se déplacer pour insulter, voire gifler un professeur ? Châteaudun a vu ce cas la semaine dernière, un grand frère s’est déplacé pour insulter et menacer la conseillère principale pour un simple retard ! Ceci se généralise et est insupportable ! Il faut sanctionner les élèves et les parents ! La sanction ne doit pas se faire par une mise à pied ou une exclusion du collège, totalement inutile puisque l’enfant est livré à lui-même, mais par l’installation de travaux d’intérêt général au sein de l’établissement scolaire.
    La délinquance est de plus en plus juvénile, l’urgence est de redonner les vraies valeurs à nos jeunes.
    Quand on regarde les programmes télévisés « débilisants » comme : secret story, les anges de la téléréalité etc.… quelle culture apporte-t-on à nos enfants ?! Quand on met en avant des groupes de rap qui insultent la France et appellent à la haine de nos institutions …. Tout est lié !! Comment peut-on autoriser et laisser faire cela ? Il y a tout de même une autre culture à leur faire découvrir : le théâtre, le cinéma, même la chanson, mais en les amenant sur des compositions correctes !
    Ce qui nous amène à la SECURITE, ou plutôt l’insécurité puisque les deux sont liés ! C’est la base de l’intégration dans la société. Comme pour les professeurs, il faut d’urgence redonner le pouvoir aux services de gendarmerie, de police nationale ainsi qu’aux polices municipales qui apportent beaucoup. La délinquance augmente, même dans nos petits villages isolés ! Il ne faut pas remettre en cause le travail de la police quand ils arrêtent des délinquants qui sont de plus en plus jeunes, et qui plus est pour la plupart multirécidivistes !! Le gouvernement actuel a l’intention de supprimer les tribunaux pour mineurs délinquants ! Mais où va-t-on ? Comment considérer les mineurs de 13, 16 ou 17 ans, qui volent et braquent les commerces et écrasent les policiers avec des voitures volées (le cas à Nantes) ? Ces personnes là ne seraient donc pas jugées comme des adultes ? Ah c’est vrai que la gauche les considère comme des enfants qui sont mal dans leur peau ! Allez dire ça aux victimes ! Ces jeunes là se réfugient derrière ces propos comme une défense, soutenus par les gouvernements successifs de droite ou de gauche ! Il suffit d’écouter la gauche parler de la jeunesse ! (la Ministre de la Justice les laisse brûler les drapeaux … mais ce n’est pas grave !!). Quelle ironie !

    Maintenant parlons EMPLOI, je pense qu’avant de créer des emplois il faudrait déjà conserver les emplois existants et interdire les délocalisations avant d’aller investir au Maroc ou au Mali. Cette année la région centre a investi 1.6 millions au Maroc alors que des entreprises ferment en Eure et Loir, exemple Ethycon à Auneau qui fait des millions de bénéfice grâce au savoir faire des ouvriers français (350 emplois menacés) qui doit être délocalisée en Amérique du Sud (à suivre …). On se sert du savoir-faire français et de sa qualité pour inonder le marché du produit et avoir le monopole, pour ensuite le délocaliser vers des pays à moindre coût. Qu’a fait Mr VIGIER ? Aucune intervention à l’Assemblée Nationale pour cette usine ? La gauche est à mettre dans le même sac, les députés PS, verts, et front de gauche alias « extrême gauche », n’ont rien fait non plus !
    Les chinois doivent venir investir à Châteaudun (et bientôt à Tremblay les Villages) dans une usine de lampes à led, qui sera embauché ? Pourquoi ne pas sauvegarder Philips à Chartres qui fabrique également des lampes?
    Mr VIGIER ne défend que son propre intérêt et celui de ses amis, étant propriétaire de 3 laboratoires en Eure et Loir, il n’a pas besoin de se soucier des entreprises qui délocalisent, ni des services hospitaliers qui ferment dans sa circonscription.
    N.B. : vous ne me demandez que trois priorités, je vais me permettre d’en ajouter d’autres) : les personnes âgées, les handicapés, et bien d’autres encore…
    C’est pour cela que j’ai l’intention, si je suis élue, de me battre pour mes valeurs et ce, jusqu’au boutisme, contrairement aux autres candidats qui ne cherchent qu’à se faire valoir.
    Guylaine BERCHER
    Candidate aux Législatives 2012 – Rassemblement bleu marine – 4ème circonscription d’Eure et Loir.

    • Bonjour Mme Bercher,

      j’ai lu et relu votre pamphlet avec attention, je ne sais pas trop par où commencer parce que sont évoqués ici tant de sujets…

      La culture : je vous conseille de lire « La tondue » , un ouvrage formidable qui nous montre un reflet de ce que nous sommes encore ces jours-ci. Une belle leçon sur l’être humain et ses comportements en temps de crise. (ou bien « Les enfants de la dunoise », ouvrage plus simple, mais qui aborde les valeurs fondamentales de la famille)

      Les valeurs justement : pour ne pas être trop long, je n’évoquerai que « le respect », vous citez ce mot plusieurs fois, mais dans le même temps, votre texte et d’une manière générale le FN tient des propos peu respectueux envers les étrangers, alors où est votre respect de la différence ? De la différence culturelle ou religieuse ?

      Et aussi, en lisant les articles un peu partout, en écoutant les candidats aux législatives, force est de constater que bien souvent le respect de l’opposant est totalement absent. Tout au contraire, c’est une agressivité étonnante et incompréhensible qui s’étale, voire totalement injuste ou entachée de mauvaise foi Des amalgammes sont faits en tous sens, est-ce cela le respect des électeurs ? Alors peut-être est-il temps de montrer l’exemple, ne pensez-vous pas ?
      Quel candidat osera-t-il dire du candidat sortant : il a agi très bien dans telle et telle situation.
      Si cela se produisait, alors nous pourrions regagner confiance en nos politiciens, peut-être…

      Ceci dit clairement, si le respect de l’autre s’est émoussé au fil des ans, ce n’est certainement pas la faute de tel ou tel parti politique français comme vous l’écrivez…

      Si l’individualisme s’est développé pour dévorer petit à petit la solidarité et la joie d’être et avancer « ensemble », c’est certainement parce que nous ne discutons pas assez les uns avec les autres, tout simplement. Nous ne savons plus vraiment nous écouter.

      Je crois que l’exemple que nos candidats ou élus doivent donner (et visiblement ce n’est pas le cas pour un grand nombre), c’est précisément la capacité à travailler ensemble malgré leur appartenance à différents partis, c’est précisément ne pas s’agresser et ne pas lancer des accusations ou des propos qui salissent… N’êtes vous pas d’accord ?

      (et cela s’est vu, je me souviens de lois votées à l’unanimité, d’élus de partis divers se mobilisant ensemble pour telle ou telle entreprise, d’élus présents ensemble lors de manifestations culturelles. C’est donc possible ! )

      • Guylaine BERCHER dit :

        Bonsoir Mr PRAT,

        Tout d’abord, merci de définir mon intervention comme un Pamphlet (toutefois comment dois-je le prendre ?).

        C’est à la fois une critique mais aussi un constat de l’échec des systèmes en place.
        Je suis une femme du peuple, je ne suis pas Enarque, ne sors ni de « Sciences Po » ni de « Polytechnique », je ne fais parti d’aucune caste, mais la vie politique française m’afflige. Je la critique comme je la vois, sans haine de ma part pour aucun candidat ou parti. Par mon texte sus cité, j’ai voulu faire éclater l’évidence. Il vous suffit de regarder et d’écouter pour vous rendre compte que le système politique déraille : les partis de gauche votent pour les partis de droite et vice-versa. Pouvez-vous me dire ce qui se passe dans la tête d’un homme qui a milité et voté communiste pendant plus de 40 ans, à qui l’on demande de voter UMP ?
        Marine Le PEN a ouvert ses portes au peuple, alors que certains partis ferment les leurs (interdiction de voter pour le Rassemblement bleu marine, souhaitant la mort de celui-ci et ignorant ainsi près de 20 % du peuple. Qui est intolérant ?). Ces mêmes partis se livrent des combats de coqs pour savoir qui sera calife à la place du calife ?
        Mon pouvoir d’achat diminue comme « Peau de chagrin ». Question : où va cet argent, et pourquoi toujours davantage ? Pour mes achats quotidiens, je suis passée de l’artisan de ma rue à la grande distribution, puis en discount, aujourd’hui en vide-grenier pour vêtements et jouets pour mes enfants, et pour finir, à des demandes ponctuelles d’aide aux Associations caritatives. Question : sur qui dois-je jeter mon désarroi ? L’Etat ou l’immigré ? Je le jette sur les gouvernements successifs qui sont à mon sens les seuls responsables en ouvrant les frontières à la misère du monde. A aucun moment je ne jette une pierre en direction des immigrés à qui les gouvernements ont laissé miroiter que la France est un « Eldorado ».

        N.B. : Quant à mes soi-disant propos peu respectueux envers les étrangers que vous me dites avoir tenu dans mon intervention précédente, ils sont inexistants. Mais pour vous répondre :
        – La différence culturelle, d’accord à condition de ne pas perdre la mienne.
        – La diversité religieuse, oui, mais avec les lois de la République.

        Proposez-moi de vous rencontrer pour mieux comprendre ma vision politique et mon regard sur la vie, je pourrai vous exprimer toutes mes pensées, alors vous comprendrez que ma main a toujours été tendue vers mon prochain, et le restera, quel qu’il soit.

        Bien Cordialement.

        Guylaine BERCHER

      • Bonsoir ou bonjour Mme Bercher,

        merci sincèrement de votre réponse directe et sans langue de bois. En retour, concernant votre NB, je vous prie de m’excuser, je reconnais que j’ai fait un raccourci erronné entre des paroles de Mme Marine Le Pen lors d’un meeting et votre texte. (Mme le Pen demandait pourquoi Mme Merah touchait des allocations alors qu’il était parfois si compliqué pour d’autres, d’origine française depuis de nombreuses générations)

        Pour la défintion de pamphlet, je pense que ceci est assez juste (repris sur Wikipédia) :

        *******************************
        ]C’est un texte à la fois court et virulent qui remet en cause l’ordre établi. Il a beaucoup été utilisé dans la deuxième moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe (de la Commune de Paris à la guerre d’Algérie) ; on lui préfère de nos jours la polémique ou la satire.

        Le terme « pamphlet » apparaît de manière officielle en 1824 dans l’œuvre de Paul-Louis Courier : Le Pamphlet des pamphlets.

        Il se caractérise le plus souvent par une critique du pouvoir en place. Le verbe est violent, le ton virulent, la forme courte et élancée. Le caractère explosif du pamphlet tient du fait que son auteur a l’impression de détenir à lui seul la vérité ; il jette un regard indigné sur le monde.

        Le pamphlétaire doit rétablir le vrai sens des mots qui, selon lui, a été dépouillé. Il veut faire éclater une évidence (d’où une absence de nuance) ; pour cela, il use d’un discours maximaliste et hyperbolisé. Ainsi, il se repose sur une vision du monde catastrophique annonçant la mort de quelque chose (une notion, une valeur…). Le pamphlétaire n’utilise ni argument ni preuve, il recherche l’action immédiate.

        Le pamphlet a pour but d’inciter le lecteur à agir en le poussant à l’indignation de vivre dans un « tel » monde
        ****************************************

        Je ne vais pas écrire plus ce soir, je viens à l’instant d’apprendre la mort de Monsieur Richard d’Amphernet, royaliste convaincu, fidèle au prince Jean de France, mais soutien et militant pour votre candidate en 2012. Nous n »étions pas souvent d’accord Richard et moi, mais nous échangions librement et respectueusement en nous écoutant.
        Richard d’Amphernet était un ami, je le respectais malgré ses convictions, auxquelles j’étais profondément opposé.

        à bientôt Mme Bercher,

        Christophe Prat

  9. Bonjour Mme Bercher,

    je reprends la plume du pc pour compélter notre échange. Tout d’abord, je serai à CLoyes samedi après midi dans le cadre de « La route du blé » avec les auteurs Gérard Boutet, Florine Perry et de nombreux autre talents de notre région. De 14h à 19h, peut-etre pourrons-nous nous croiser alors ? (éventuellement, je vous offrirai le petit roman « les enfants de la dunoise », qui évoque indirectement les valeurs de respect, de justice et d’honneur.). Quant à notre débat, là, où je suis tout à fait opposé à votre approche lorsque vous dites

    L’état, et donc les gouvernements successif sont responsables de notre crise, de notre situation parce qu’ils ont ouvert massivement le porte de l’immigration ».

    Je ne peux pas être d’accord avec vous, pas du tout d’accord, parce que, et il est vraiment important que tout le monde le comprenne, l’immigration en France n’est pas un problème ! Il y a de merveilleuses communautés dont les grand-parents et parents étaient portugais, itlaiens, espagnols, et nous avons maintenant des amis dont les parents sont venus du magrehb, d’asie. C’est le sens de toute l’humanité, et ceci depuis l’origine de l’homme, de se mêler petit à petit. C’est une très belle chose.

    Il faut cesser de pointer du doigt l’immigration comme source de problèmes en France. Bien sûr qu’il y a des communautés noires, des communautés chinoises, des communautés arabes, des communautés bretonnes, des communautés vendéennes qui ont tendance à se regrouper. Et c’est simplement naturel.

    Bref, pardonnez mon ironie.

    Mais la priorité de la France, ce n’est certainement pas de diviser les habitants qui sont heureux sur ses terres ou de désigner « d’autres » comme responsables de tous les maux. Ceci est illusoire, et je le repproche autant à Mme le Pen qu’à Mr Mélanchon…

    Il faut aussi cesser cette opposition de partis ou de castes, droite contre gauche, extême droite contre extrême gauche, syndicalistes contre patrons, Nous le savons bien, vous et moi que partout il y a des femmes et des hommes de bons sens, qui ont de bonnes idées. Et le drame, c’est que nous ne sommes pas fichus de reconnaitre les bonnes idées ou le bon travail des personnes quand elles viennent d’un autre camp.

    Par exemple, pour monsieur Viger que vous attaquez plus haut, êtes-vous assez honnête, je le crois sincèrement, pour « écrire ici ce qu’il a fait de bien dans ses mandats ? » .

    Je ne suis pas de votre circonscritpion, mais je peux citer au moins 2 de ses engangements qui me concernent:

    Philippe Viger s’est toujours engagé pour la culture régionale, en soutenant par exemple le « Prix du manuscrit de Beauce et Dunois » et « Le Prix des grands Espaces » avec l’écrivain JC Ponçon.

    Philippe Viger s’est engagé de toute son poids, avec les élus locaux et départementaux, auprès du directeur Christian Souchet pour chercher toute solution évitant le fermeture de Flextronics.

    Vous comprenez mon sens de pensée ? Arrêtons de donner aux électeurs l’image de candidats qui assassinent les élus sortants,(cela finit par faire passer l’image « ils sont tous pareils, tous spourris) soyons honnêtes envers les élus sortants, et au lieu de massacrer (trop souvent avec le mensonge) faisons un point objectif, et décrivons en quoi nous ferons mieux.
    Sinon, en accusant les précédents élus de tous les maux, on donne simplement du spectacle, comme certaines télé réalité que vous dénonciez. Les politiques qui ne cessent de salir leur prédécesseur contribuent en réalité à la dégradation de l’image du politique.

  10. Bonjour à tous les candidats,

    je regrette de n’avoir pas eu de réponses précises à mes questions précises… Mais sans doute votre investissement en campagne ne permet-il pas d’accorder du temps à tous.

    J’ai suivi avec attention les débats / duels du département, et j’ai une dernière question en trois volets, plutôt pour les candidats de notre président, c’est-à-dire Karim Laanaya et Harold Huwart.

    Question 1 : Pourquoi n’est-ce pas Nicolas André le candidat présenté par le PS dans la 3ème circonscription ?

    Question 2 : Karim, pourquoi vous êtes-vous présenté dans la 4ème circonscription alors que d’autres dans la Région semblaient vraiment plus naturelles. Pourquoi vous expatrier pour aller affronter Philippe Vigier ?

    Si vous voulez le fond de ma pensée ou plutôt ce que j’ai entendu à plusieurs reprises, ces jeux de chaise musicale imposés par les partis perturbent les électeurs ou pire… les déçoivent une fois de plus de la politique politicienne.

    Je cite un couple d’ amis :

    « Nous ne connaissons pas le jeune Huwart, il a été envoyé par Paris alors qu’il y a 2 ans, il disait lui-même que ce serait Emmanuel Lecomte le candidat. On n y comprends plus rien.

    Je cite d’autres amis :
    Karim a été forcé de changer de circonscription…Ce n’est pas ici qu’il voulait se battre…

    Qu’est-ce qui est vrai dans tout ceci ? Qu en pensez-vous ?

    Bonne fin de campagne et bon week-end,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s